égalité et entraide

égalité et entraide

J’écris ces lignes à mi-avril 2020, nous sommes à la quatrième semaine de confinement. Cette crise donne l’occasion de réfléchir à notre modèle de société, aussi ces 2 livres sont bienvenus. De nombreux débats ouverts dans cette période, alimentés par des situations inédites et révélatrices de situations inacceptables, doivent se poursuivre. Toute crise est une opportunité pour oser penser et vivre différemment. Profitons de ce moment pour approfondir notre réflexion. Deux écueils à éviter, dire que « tout est foutu » et que « tout ira bien », donc essayons de comprendre.

Pourquoi les sociétés inégalitaires sont si dysfonctionnelles ? Quels changements pourraient améliorer la qualité de nos relations sociales, pour le bonheur et la santé de tous ? Dans leur livre "Pour vivre heureux vivons égaux !" Kate PICKETT et Richard WILKINSON, épidémiologistes, repèrent des croyances bien ancrées, telles que les différences entre individus qui fondent la « méritocratie » et justifient une organisation hiérarchique de la société. Une telle organisation très inégalitaire génère du mal être pour tous, riches et pauvres.

Pickett et Wilkinson découplent bien-être et croissance économique. Et notent que la crise environnementale nous contraint à trouver des sources alternatives. Mais dans de nombreuses sociétés, les niveaux d’inégalité génèrent un égoïsme prégnant qui empêche de se concentrer sur la transition vers la soutenabilité. Ils démontrent qu'une plus grande égalité non seulement concorde avec l’objectif d'un monde durable, mais qu'elle en est une condition préalable.
Placer l'égalité au cœur de l’objectif garantit des relations sociales 'de qualité' pour 4 raisons :
1) la position sociale perd de son importance
2) plus besoin de reconnaissance sociale par la consommation ; du temps libéré pour prendre soin des autres
3) la démocratisation de l’économie améliore la qualité de vie professionnelle
4) des bénéfices sanitaires et sociaux considérables.
Ce n’est que dans une perspective de construction sociale égalitaire que les citoyens accepteront de s’engager dans une soutenabilité environnementale.

Agronomes et biologistes, « chercheurs in(Terre)dépendants », Pablo SERVIGNE et Gauthier CHAPELLE montrent dans « L'entraide, l'autre loi de la jungle » les mécanismes qui organisent la jungle du plus fort et ceux de la jungle de la solidarité, « à travers un état des lieux transdisciplinaire, de l’éthologie à l’anthropologie en passant par l’économie, la psychologie et les neurosciences ». Constat : les humains possèdent de réelles dispositions à l’entraide. Autre constat : l’entraide entraîne l’entraide dans tout le monde du vivant. Mais ces dispositions sont battues en brèche par la mythologie de la loi de la jungle.

À la croyance que la nature est foncièrement mauvaise et l’entraide inenvisageable, ils opposent différentes approches scientifiques. Mais notre monde d’abondance a fini par créer une culture de l’égoïsme. Sommes-nous arrivé·e·s à la fin d’un cycle, un nouvel âge de l’entraide émergera-t-il de ce milieu devenu pauvre et hostile ?

« Que le meilleur gagne » est un puissant instrument de domination et une très mauvaise idéologie pour maintenir la cohésion d’un groupe et a fortiori la vie sur terre. Il entretient la culture de la peur, un climat de violence. « Cette culture de l’égoïsme et de la compétition est particulièrement toxique, elle déforme [les] réactions spontanées », celles qui nous feraient du bien. Le contraire de ce dont nous avons besoin en cas de catastrophe et qui est le sens du bien commun.
Pour développer une vraie culture de l’entraide, nous devons être pleinement conscients de ses écueils et de ses vulnérabilités, tout comme de ses forces et de sa magie. « Une vision du monde beaucoup plus réaliste serait de considérer le vivant comme le résultat d’un équilibre entre compétition et coopération, deux forces contraires intimement liées et qui n’ont de sens l’une sans l’autre. Une sorte de yin et de yang. »

> "Pour vivre heureux vivons égaux!" Kate PICKETT et Richard WILKINSON
> "L'entraide, l'autre loi de la jungle" Pablo SERVIGNE et Gauthier CHAPELLE
> deux essais aux éditions Les Liens qui Libèrent

pour commander et/ou réserver en ligne
https://www.librairies-nouvelleaquitaine.com