77

Marin FOUQUÉ

77

Tout d'abord, un style hors toute convention, souvent très "rugueux", écrit comme on tente de reprendre haleine quand on est à bout de souffle, un cri souvent mais qui "colle" remarquablement au propos de l'auteur: un ado, dont on ne connaitra pas le nom véritable, juste les surnoms qu'on lui donne, qu'il se donne, "le lâche" surtout, dans un lieu coincé entre urbanisation galopante et inhospitalière et morne étendue de terres encore agricoles, boue, glaise, sillons, qui donnent un décor de presque fin d'un monde (le sept sept, la Seine et Marne comme on dit le neuf trois).

Là, dans le seul lieu où il lui semble possible de se poser, un abri bus, le "lâche"se rappelle la bande qu'il formait avec la fille Novembre, Enzo le Traitre et le grand Kévin.

On pourrait présenter cela comme une tentative désespérée de sortir de l'anonymat, de l'innommé, du sans fond. L'espoir seul autorisé par des rencontres, des croisements improbables mais qui se produisent à la toute fin.

Le livre est adressé " à toutes les personnes qui doivent chaque jour lutter pour être simplement qui elles se sentent être"...Une tentative de "re-naissance" menée à la force du poing.

éditions Actes sud

pour commander et/ou réserver en ligne
https://www.librairies-nouvelleaquitaine.com