Ordesa

Manuel VILAS

Ordesa

L'écrivain livre ici un ensemble de fragments qu'il a remontés d'une fouille archéologique s'apparentant tantôt à la profanation de tombes tantôt au trésor du pirate. L'objet de la fouille : la mémoire de ses parents morts dont il peine à faire le deuil. Traquant les photos jaunies, dont Ordesa constitue une sorte de cristallisation, il questionne l'intimité, la société espagnole des années 70, la généalogie d'une famille pauvre. Il fouille et trouve que la mort a plus de vitalité que la vie. Plus riche, elle est d'ailleurs <<le seul moyen de vaincre la vulgarité dans ce pays.>>
Un travail intime et universel, une pensée brillante et originale, une écriture pleine d'acidité et d'amertume, une déclaration d'amour!
<<mes parents n'existent plus, mais moi si, et je pars dans cinq minutes.>>

Traduit de l'espagnol par Isabelle Gugnon

éditions du sous-sol

pour commander et/ou réserver en ligne
https://www.librairies-nouvelleaquitaine.com