La rouille

Eric Richer / rentrée littéraire

La rouille

Un 1er roman, comme un coup de poing, direct, abrupt, sans détour. Une écriture intense qui ne ménage pas le lecteur pour dire le pourrissement d'un monde. Nói vit au sein d'une casse, dans un pays peu défini de l'Europe de l'Est, Russie, Pologne...peu importe. Tout y est sinistre et la rouille gagne les choses et les êtres, un univers d'hommes, un grand-père et un père ancrés dans la violence. Celle-ci mine Nói et l'atteint au plus profond de son intégrité. Il tente de se préserver en reniflant des solvants et en s'inventant un monde... Le livre déroule, avec quelques retours en arrière, le temps d'un rite d'initiation auquel Nói ne peut échapper visant dans l'esprit de son grand-père et de son père à le faire passer au statut d'adulte.
Ce rite n'est qu'une farce grotesque et terrifiante. Pourtant tout au fond de Nói, ce presque encore enfant, demeure l'espoir d'un monde possible qui ne soit pas contaminé par la violence. Tentative désespérée...Puissant

Aux éditions de l'Ogre

pour commander et/ou réserver en ligne
https://www.librairies-nouvelleaquitaine.com