17 RUE HENRI FICHON 16100 COGNAC 05 45 32 20 52



La parole contraire

Erri de Luca

La parole contraire

Réflexion courte et dense sur l'engagement de l'auteur pour la défense d'une vallée des Alpes italiennes dont tout l'équilibre se trouve menacé par la construction d'une ligne TGV qui va mettre à jour des gisements d'amiante...
Pour s'être opposé à cette construction, Erri de Luca se trouve poursuivi en justice et risque cinq ans de prison pour « incitation au sabotage ».

Que peut la parole ? Quelle est la responsabilité d'un écrivain ?

« Un écrivain possède une petite voix publique. Il peut s’en servir pour faire quelque chose de plus que la promotion de ses œuvres. Son domaine est la parole, il a donc le devoir de protéger le droit de tous à exprimer leur propre voix. Parmi eux, je place au premier rang les muets, les sans voix, les détenus, les diffamés, les analphabètes et les nouveaux résidents qui connaissent peu ou mal la langue. […] Telle est la raison sociale d’un écrivain, en dehors de celle de communiquer : être le porte-parole de celui qui est sans écoute. »

Ce qui me frappe le plus chez Erri de Luca : la profonde adéquation (plutôt sans doute recherche d'adéquation) entre le pas (celui du grimpeur, du marcheur), la pensée, la parole et les actes. Adéquation si rare, l'un ou l'autre trop souvent en excès ou en retrait sur le troisième.
Loin de la vitesse et de la brillance de certains, loin de la parole sans actes, le strict ajustement de l'ancrage du pied et du mot.
Et je me souviens de ce qu'il disait en novembre 2014 à La Salamandre à Cognac, invité par LITTERATURES EUROPEENNES: la pensée devait être déjà éprouvée dans ce pas que faisait le pied, pas qui engageait les gestes et gagnait progressivement l'ensemble du corps jusqu'à la tête, siège symbolique de la pensée. Pas de pensée, coupée de l'engagement du corps, du geste, refus de l'échafaudage brillant, du discours sûr....désincarné et dangereux.

Et cette recherche d'équilibre est assez remarquable dans ce petit livre (petit par le nombre de pages) : comment, sans outrecuidance, sans ostentation, Erri de Luca se tient à l'intersection des lisières entre cheminement, geste et parole. D'où le poids de la justesse des mots qui fait le centre de son argumentation qui est aussi plaidoyer et explicitation de son geste et de son engagement.

chez gallimard

Pour retenir ce livre à la librairie, laissez-nous un message : libraires-poitou-charentes.fr