17 RUE HENRI FICHON 16100 COGNAC 05 45 32 20 52



Cent ans

herbjorg wassmo

Cent ans

Dans le cadre de la rencontre du samedi 26 janvier, au Texte Libre : " Découvrir la littérature norvégiennne ", avec Gérard Meudal.

Le roman déroule cent ans, nous pourrions presque ajouter de solitudes, cent années durant lesquelles quatre générations de femmes vont donner naissance à de nombreux enfants. Grossesses le plus souvent acceptées parce qu’il ne peut en être différemment, des femmes mariées parce qu’il le faut bien et qui supportent des vies, parce que c’est comme cela.
La figure centrale de cette saga familiale est Sara Suzanne, mariée contre son gré à un pêcheur qui n’aura de cesse de la rendre heureuse, elle le sait, mais les sentiments ne se décident pas. Elle aurait voulu une autre vie, elle s’en ouvrira à Fritz, le pasteur, qui la comprend d’autant mieux que lui a sacrifié sa passion de la peinture aux prêches, une vie tellement plus raisonnable et donc tellement plus fade…
Et pourtant, Sara Suzanne s’oppose au mariage d’amour voulu par une de ses filles, Elida, qui s’éloignera de cette mère qu’elle ne peut comprendre.
Dans ce pays entre terre et mer, on n’a guère le loisir de s’épancher : il faut vivre et faire vivre les siens. Alors ces femmes parlent peu, restent étrangères à leur mari, à leurs enfants. Mais dans ce village norvégien du nord, la littérature va entrer par la voix de Sara Suzanne. Des lectures qui vont faire rêver les domestiques, qui vont leur permettre d’appréhender la puissance du verbe. Les chapitres entremêlent les générations, comme pour marquer le poids de l’hérédité, et s’achèvent sur la petite fille qui écrit en cachette pour lutter contre le pire qu’elle subit, une petite fille prénommée Herbjorg et qui donne à la littérature une autre dimension, celle de la catharsis.

Un grand et beau roman.

Editions 10/18